Étudier à l'étranger sans redoubler : oui vous le pouvez !

Pour la plupart des étudiants, passer une année à l'étranger signifie prendre une pause dans leurs études puis les reprendre à leur retour. Cette année à l'étranger, loin d'être considérée comme une année de redoublement, offre de nombreuses leçons précieuses pour la vie personnelle et professionnelle.

Publié le 23.05.2024  

 

Partir à l'étranger sans redoubler

Pour ceux qui aspirent à voyager et à vivre une expérience dans un lycée étranger sans interrompre leur parcours scolaire français, il est possible de s'assurer à l'avance que le temps passé à l'étranger soit reconnu et validé comme une équivalence !


Les options possibles :

  • Passer directement en classe supérieure en discutant avec le chef d'établissement en France :

De plus en plus de chefs d'établissement acceptent de tester l'élève à son retour de l'étranger et de lui permettre de passer directement en classe supérieure. Cela équivaut à "sauter" une classe dans le système scolaire français. Prenez rendez-vous avec le chef d'établissement pour présenter votre projet avant votre départ, puis à votre retour en France.

  • Partir un semestre à l'étranger :

Si le chef d'établissement n'est pas favorable à une absence d'une année complète avec passage de classe à la clé, il pourrait être plus enclin à accepter une absence d'un semestre. À son retour, l'élève pourrait reprendre le second semestre de sa scolarité en France.

  • Partir un trimestre à l'étranger, notamment le dernier trimestre de seconde :

Le trimestre à l'étranger est presque toujours accepté. Pour les élèves de seconde, le dernier trimestre n'a pas d'examens et inclut maintenant un stage obligatoire. Un séjour à l'étranger peut être accepté selon le chef d'établissement.

  • Les programmes d'immersion scolaire durant les grandes vacances d'été :

Il est possible de suivre une scolarité à l'étranger pendant les mois de juin, juillet et août, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Étant dans l'hémisphère sud, les saisons y sont inversées et ces mois sont des périodes scolaires dans ces deux pays.

  • Les programmes très courts durant l'année :

Les vacances de la Toussaint, de février et de Pâques sont également des moments propices pour partir, pour des séjours de 2 à 4 semaines par exemple. Cela réduit considérablement le temps d'absence en France !
Inquiétudes concernant le redoublement en France ? Rassurez-vous !

Si vous êtes en seconde avant le départ et que vous prévoyez de faire une année de première à l'étranger, il est probable que le chef d'établissement demande votre intégration en classe de première en France à votre retour. Ceux qui ont vécu cette expérience ne la perçoivent pas comme un redoublement. Bien que vos amis d'avant le départ soient dans la classe supérieure, vous reviendrez plus mûr, plus ouvert, avec une meilleure maîtrise de l'anglais : vous aurez gagné en confiance, en autonomie et vous vous connaîtrez mieux. Les autres s'intéresseront à ce que vous avez vécu, vous poseront des questions et parfois s'inspireront de votre parcours pour, eux aussi, décider peut-être de partir à l'étranger !

Votre personnalité aura évolué, ainsi que vos connaissances et votre vision du monde. Souvent, se faire de nouveaux amis est bénéfique dans ces conditions. Mais vous retrouverez toujours les ami(e)s les plus sincères à votre retour. Croyez-en notre expérience !

 

Nos conseillères répondront à toutes vos questions sur les solutions pour ne pas redoubler en suivant un programme à l'étranger : n'hésitez pas à nous contacter !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux
« retour